Débuter en chinois : 7 conseils

  • 1Tek Origine Bougie A7TC scooter chinois GY6 / 139QMB / BT49QT
    Bougie origine adaptable 50 chinois 139qmb/gy6/Peugeot v-click -c7hns- (m10xp1.0)
  • 2 x Isolateurs 7 oeillets VOSS.pet pour début / fin clôture, protection contre les fouines avec filetage M6

C’est décidé : vous vous êtes lancé le défi d’apprendre le mandarin. Mes félicitations ! Le chinois est une langue fascinante et très utile (qui vous permettra de discuter avec ⅛ de la population mondiale !). Une chose est sûre : vous allez impressionner vos proches ! Mais… le chinois est aussi considéré comme l’une des langues les plus difficiles au monde avec son système tonal et ses milliers de caractères à mémoriser. C’est pourquoi j’ai envie de partager avec vous 7 conseils tirés de ma propre expérience pour débuter en chinois. C’est parti !

Apprendre le pinyin

Pour prononcer les sons chinois, vous devrez apprendre le pinyin. Si vous suivez des cours de mandarin, les premières leçons seront probablement consacrées à la prononciation. 

Voici la méthode que je vous recommande pour prononcer convenablement le mandarin : 

  • Entraînez-vous avec une table de pinyin (et faites-vous corriger par un natif si possible). 
  • Écoutez le plus souvent possible des Chinois natifs pour former votre oreille. Vous pouvez regarder des films en mandarin, écouter la radio ou des chansons chinoises. 
  • Faites des dictées de pinyin pour apprendre à identifier les différents sons.

Ne pas négliger les tons à l’oral, même si vous débutez en chinois 

La langue chinoise est une langue tonale. Chaque son est prononcé avec une accentuation particulière. Il existe 4 tons en mandarin. 

C’est essentiel de connaître les tons de chaque mot en chinois, sinon on risque de ne pas vous comprendre ! 

Par exemple, le mot beizi peut signifier « verre » ou « couverture » selon les tons. On vous laisse imaginer les malentendus si vous vous contentez d’apprendre le pinyin sans les tons associés ! La serveuse dans un café risque de se demander quoi si vous lui demandez « une couverture » au lieu d’un verre… (Je parle d’expérience !)

Apprendre les caractères chinois 

Saviez-vous que la langue chinoise ne possède pas d’alphabet ? Eh oui, les mots ne se composent pas de lettres, de consonnes et de voyelles ! Le système d’écriture est assez particulier. Les mots sont écrits en caractères qu’il faut assembler pour former des mots. Il en existe (tenez-vous bien) plus de 40 000 ! Mais je vous rassure, « seulement » 4 000 sont nécessaires pour comprendre le journal. Ouf !

L’erreur numéro 1 des débutants ? Ils n’étudient pas les caractères, et se contentent de mémoriser le pinyin (le système de transcription des caractères chinois avec des lettres de l’alphabet latin). Pourquoi est-ce une erreur ? Parce que les caractères font partie intégrante de la langue chinoise. Vous serez obligé de les apprendre à un moment ou à un autre. Et à ce moment-là, vous ne pourrez pas vous défiler… Si vous n’avez pas appris les caractères au fur et à mesure, autant vous dire que ce ne sera pas un jeu d’enfant. Vous verrez les autres progresser, alors que vous stagnerez. 

Maîtriser les structures de phrase basiques

En chinois, il y a peu de grammaire à proprement parler. Il n’y a pas de conjugaison ni de temps pour les verbes. Il n’y a pas non plus de genres et nombres pour les noms et adjectifs. 

Quand on apprend le chinois, on a l’impression de parler comme bébé Yoda : « moi manger 1 pomme demain ». (Je n’exagère même pas !)

En revanche, il est essentiel de maîtriser les structures de phrase basiques pour qu’on vous comprenne. Par exemple, en chinois, le complément de lieu se place toujours devant le verbe. Au lieu de dire « je mange dans un restaurant », on dira littéralement en chinois : « moi dans un restaurant manger ». 

Si vous ne maîtrisez pas les structures de base, vos interlocuteurs risquent de ne pas vous comprendre… 

Être régulier dans son apprentissage

Comme pour toutes les langues, il est indispensable d’être régulier dans votre apprentissage. Mais c’est d’autant plus le cas avec le chinois ! 

Mon conseil : il vaut mieux s’entraîner 15 minutes tous les jours, plutôt que deux heures d’affilées une semaine sur deux. Pour rester régulier dans votre apprentissage, vous pouvez vous inscrire aux cours de chinois gratuits de Chinois Tips. Ce site propose des méthodes alternatives pour les francophones qui veulent apprendre rapidement le mandarin.  

S’intéresser à la culture chinoise 

La langue chinoise est particulièrement liée à sa culture. C’est pourquoi, si vous apprenez le mandarin, il est important de vous intéresser aussi à l’histoire et aux traditions du pays. C’est passionnant, et en plus ça vous permettra de mieux comprendre vos interlocuteurs chinois quand vous discuterez avec eux ! 

Par exemple, les Chinois n’aiment pas dire « non », car ils ont peu de perdre la face. Si vous ne savez pas cela, vous ne comprendrez pas les sous-entendus lorsque vous discuterez avec un sinophone, même si vous connaissez chaque mot de la phrase. 

Se fixer des objectifs 

Si vous débutez en chinois, je vous conseille de vous fixer des objectifs clairs concernant votre apprentissage. Ça vous permettra de savoir où vous allez et de rester motivé… surtout si vous étudiez cette langue en autodidacte ! Vous pouvez par exemple passer le HSK, c’est le test officiel de chinois. Si vous atteignez le niveau 3, vous pourrez même obtenir une bourse pour étudier en Chine. Génial, n’est-ce pas ? 

Vous connaissez maintenant mes 7 meilleurs conseils pour apprendre le mandarin ! Vous n’avez plus qu’à vous lancer. Vous verrez : cet apprentissage se révélera passionnant. Et j’espère que vous aurez l’occasion de voyager ou de partir étudier en Chine pour pratiquer cette langue dans des situations réelles ! 

À lire aussi : Combien de temps pour apprendre le chinois ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *