Apprendre l'espagnolNon classé

NYC attribue des prix à 36 organisations à but non lucratif pour des programmes artistiques et culturels dans des langues autres que l'anglais – Apprendre l’espagnol

Street Art à New York (via Eden, Janine et Jim’s Flickrstream)

Avec environ la moitié des New-Yorkais parlant une langue autre que l'anglais à la maison, le ministère des Affaires culturelles de la ville a octroyé un financement à 36 organismes sans but lucratif locaux dans les cinq arrondissements pour renforcer leurs programmes artistiques et culturels. Le mercredi 8 janvier, le nouveau fonds d'accès à la langue Create NYC a annoncé ses premiers bénéficiaires de subventions allant de 5 000 $ à 25 000 $. Les 12 langues servies dans ces programmes sont l'espagnol, le chinois et la langue des signes américaine. L’initiative vise à éliminer les barrières linguistiques des institutions artistiques et culturelles animées de New York.

"Félicitations aux 36 bénéficiaires du premier Fonds d'accès aux langues CreateNYC, dont les projets démontrent un réel engagement à faire en sorte que la langue ne soit pas un obstacle à la participation aux remarquables offres culturelles de New York. » La commissaire aux affaires culturelles par intérim, Kathleen Hughes, a félicité les récipiendaires dans un communiqué de presse.

Certains des lauréats comprennent ART / New York, qui formera des interprètes ASL pour des productions théâtrales, Behind the Book, qui cherche à offrir plus d'ateliers d'alphabétisation pour les enfants apprenant l'anglais à Manhattan et dans le Bronx, et Dance Parade, qui, à travers son «Dance sans frontières »proposera quatre résidences en espagnol et en chinois. Les bénéficiaires de subventions comprenaient également des organisations comme Jazz at Lincoln Center, Japan Society, Chamber Music Society of Lincoln Center, Fort Greene Park Conservancy, Museum of Chinese in America, Repertorio Español et Korean Art Forum, dont beaucoup cherchent à accroître leur offres bilingues.

La subvention peut également être utilisée pour aider des artistes à créer des œuvres non anglophones. Comme le membre du Conseil Jimmy Van Bramer, président de la commission des affaires culturelles, des bibliothèques et des relations intergroupes internationales, l'a déclaré dans le communiqué de presse: «Nous devons soutenir tous les habitants de la ville de New York et nous assurer que les artistes savent que nous voulons qu'ils contribuent à la culture de New York dans la langue dans laquelle ils sont les plus à l'aise pour communiquer. »

070

You may also like

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *