Apprendre l'espagnolNon classé

"Messi m'a appelé l'âne", révèle le milieu de terrain de Liverpool Milner – Parler espagnol

L'événement s'est déroulé lors du match aller de la demi-finale de la Ligue des Champions entre The Reds et Barcelone

PHOTO: REUTERS

Le milieu de terrain de Liverpool, James Milner, était surnommé "âne", probablement l’un des meilleurs footballeurs du monde, mais il n’est pas fâché contre cela.

Dans une interview avec le Courrier quotidien, Milner, qui apprend l’espagnol, a révélé que l’attaquant argentin n’était pas heureux d’un tacle lors du match aller de la demi-finale de la Ligue des champions.

Messi dépasse le record de tous les temps de Ronaldo

Liverpool a perdu le match aller 3-0, mais est revenu fort pour réaliser un miracle à Anfield, marquant 4 buts pour battre les Catalans 4-3 au total et prendre rendez-vous avec Tottenham Hotspurs en finale.

Cependant, Messi était magique au match aller grâce à son touché et à l'attaque d'un coup franc qui donna un coup de fouet au Barca.

L'événement a eu lieu juste avant la fin de la première mi-temps lorsque Messi a fait une course sur le flanc gauche mais a été abattu par un chaland-épaule Milner après avoir été déséquilibré par Andy Robertson.

La légende argentine classe Cristiano Ronaldo avant son compatriote Lionel Messi, voici pourquoi

Messi n’était pas content de cette poussée et a également exigé un carton jaune pour Milner.

«Il n’était pas heureux», se souvient Milner. «Il me donnait beaucoup d’espagnol en descendant le tunnel à la mi-temps également. Il m’appelait burro. Cela se traduit par âne, mais je pense qu’il est également utilisé dans le football espagnol comme un terme général pour désigner quelqu'un qui donne des coups de pied aux gens. "

Cependant, le choix du mot n’a pas déplu à Milner. Il a défendu le droit de Messi de ne rien dire en raison des merveilles qu’il accomplit sur le terrain.

Messi parle pour la première fois après une humiliation de 4-0 par Liverpool

«Je lui ai demandé s’il allait bien, mais il ne l’avait pas. Je ne pense pas qu’il ait compris que je comprenais son espagnol. Il a dit: "Cette faute que tu as faite, c’est parce que je t'ai écrasé". Je l'ai laissé là à ce moment-là et suis allé dans le vestiaire. Ecoute, je n’ai que de l’admiration pour lui. Il a gagné le droit de dire ce qu'il veut. "

0409

You may also like

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *