Les universitaires abattent la proposition d'imposer une langue étrangère au niveau de la sixième forme – Apprendre l’espagnol



Les universitaires ont marqué leur désaccord avec une proposition du conseil d'administration de MATSEC d'imposer une langue étrangère aux étudiants de sixième année. L'idée est proposée pour être introduite à partir de 2020.

Dans un communiqué, les universitaires (voir liste ci-dessous) ont déclaré que la réforme de l'enseignement postsecondaire proposée par MATSEC ne découlait pas d'un processus approprié de consultation de toutes les parties prenantes. La proposition repose sur l'hypothèse selon laquelle un changement structurel au niveau postsecondaire est nécessaire pour permettre aux étudiants maltais d'acquérir les compétences dont ils ont besoin pour une société à la fois maltaise et européenne. Cependant, nous pensons que si cette proposition est mise en œuvre, elle obtiendra le contraire. Au lieu d’élargir les possibilités, cela les limite; au lieu d'encourager la profondeur, cela favorise la superficialité.

Une faiblesse majeure se dégage, ont déclaré les universitaires. La réforme ne donne pas aux futurs étudiants la possibilité d'acquérir des connaissances culturelles européennes, ni les compétences analytiques, critiques et expressives nécessaires pour vivre, étudier et travailler à Malte, en Europe et dans un contexte mondial complexe.

Contrairement à l'expérience éducative d'étudiants d'autres pays européens, cette réforme:

i) limite les connaissances linguistiques et littéraires que les étudiants maltais peuvent acquérir en se concentrant presque exclusivement sur les compétences en communication;

(ii) leur impose une langue étrangère à un stade très avancé de leur éducation; et

(iii) ce faisant, les décourage de choisir d’étudier leur langue nationale, le maltais, et la langue co-officielle de Malte, l’anglais, de manière globale.

"Bien que nous comprenions la pertinence des compétences en communication, nous pensons que notre système éducatif devrait également aider les étudiants à développer des compétences linguistiques plus avancées, critiques et expressives qui ne sont pas simplement communicatives", indique le communiqué.

MATSEC propose de restructurer les systèmes de connaissances actuels afin de «refléter l’intégration des compétences culturelles et de la communication», ce qui inclut une exposition au maltais et à l’anglais dans des contextes exclusivement communicatifs. La proposition n'indique pas suffisamment le niveau que les élèves sont censés atteindre grâce à l'exposition extrêmement limitée qu'ils auront désormais au maltais et à l'anglais. Cette proposition supprime l’accent mis sur l’écriture, l’étude du maltais et de l’anglais en tant que langues et la littérature. Cela signifie que les étudiants n’acquériront pas un éventail de compétences fondamentales qu’une bonne connaissance des langues officielles de Malte leur donnerait et qui les aideraient à réussir leurs études et leur carrière.

La proposition n'indique pas clairement comment les étudiants peuvent toujours choisir d'étudier le maltais et / ou l'anglais au niveau intermédiaire ou avancé. Cependant, il est très clair que MATSEC réduit considérablement les incitations pour les étudiants à étudier l'une de ces langues ou les deux au niveau intermédiaire ou avancé.

Cela signifie que:

je. Plutôt que d’améliorer la connaissance et l’utilisation du maltais et de l’anglais à Malte, cette réforme affaiblit les langues officielles;

ii. De nombreux étudiants n'acqueront pas des compétences cruciales en écriture et en lecture et ne seront pas exposés à la littérature. Dans le reste de l'Europe, la littérature est un élément clé de l'apprentissage des langues car elle aide les étudiants à développer leurs compétences analytiques, critiques, créatives, expressives et émotionnelles à une étape cruciale de leur développement personnel.

iii. Beaucoup moins d'étudiants étudieront correctement le maltais et l'anglais, même si ces deux langues sont celles dont la vaste majorité a besoin dans leurs études supérieures, leur future carrière et leur vie quotidienne.

Nous demandons à MATSEC d’examiner cette proposition en procédant aux consultations appropriées et en offrant une structure qui aide véritablement les étudiants maltais à se développer en citoyens et en travailleurs capables de prospérer en tant qu’individus et en tant que membres d’une communauté dans un contexte maltais, européen et mondial. qui peut penser de manière indépendante et pour le bien-être de la société.

En bref, nous croyons que:

1. Aucune consultation adéquate avec toutes les parties prenantes n’a eu lieu lors de la rédaction de cette proposition.

2 Cette proposition imposera une langue étrangère (français, allemand, espagnol ou italien) très tard dans le parcours éducatif des étudiants.

3 Cela réduira l'importance de l'apprentissage du maltais et de l'anglais à Malte. De nombreux étudiants manqueront ainsi d'un éventail de compétences fondamentales pour leur développement.

4 Dans le contexte d'autres réformes en cours dans l'enseignement et l'évaluation de l'anglais et du maltais au niveau secondaire, cette proposition continuera d'affaiblir le niveau de compétence des étudiants maltais dans les deux langues officielles.

Compte tenu de ce qui précède, la proposition devrait être révisée après une consultation appropriée.

Communiqué de presse du département de maltais de l'université de Malte et des membres du département d'anglais de l'université de Malte (Dr Mario Aquilina, Dr Krista Bonello Rutter Giappone, Dr Marija Grech, Stella Borg-Barthet, Ivan Callus, James Corby, Petra Caruana Dingli, Giuliana Fenech, Maria Frendo, Lydia Sciriha et Peter Vassallo), l'Institut de linguistique et de technologie linguistique de l'Université de Malte, les départements de maltais et anglais au Junior College, les départements de maltais et d'anglais de l'école secondaire supérieure Giovanni Curmi, les départements de maltais et d'anglais du St Aloysius College, les départements de maltais et d'anglais du Collège De La Salle, il-Kunsill Nazzjonali tal-Ilsien Malti, l-Akkademja tal-Malti, l-Għaqda tal-Malti Università, l-Għaqda Qarrejja, province du Malti, Gaïda Poeti Maltin, The English Speaking Union, l'association des étudiants du département d'anglais.

Laisser un commentaire