Non classé

Les 20 meilleurs programmes d'études supérieures en linguistique computationnelle aux États-Unis – Apprendre langue

Les 20 meilleurs programmes d'études supérieures en linguistique computationnelle aux États-Unis

Qu'est-ce que la linguistique informatique? L’Association pour la linguistique informatique (ACL) décrit la linguistique informatique comme l’étude scientifique du langage d’un point de vue informatique. Les linguistes informatiques fournissent des modèles informatiques de divers types de phénomènes linguistiques.

La linguistique computationnelle (CL) combine des ressources de la linguistique et de l'informatique pour découvrir le fonctionnement du langage humain.

La linguistique informatique est un domaine d’importance vitale à l’ère de l’information. Les linguistes informatisés créent des outils pour des tâches pratiques importantes telles que la traduction automatique, la reconnaissance vocale, la synthèse vocale, l'extraction d'informations à partir de texte, la vérification grammaticale, l'exploration de texte, etc.

Programmes d'études supérieures en linguistique computationnelle

Les grandes écoles de linguistique computationnelle ont généralement une forte culture interdisciplinaire avec le département de linguistique et le département d’informatique et avec d’autres départements connexes.

Où obtenez-vous un diplôme d'études supérieures avec une spécialisation en linguistique informatique? Certains départements de linguistique offrent la spécialisation, mais dans de nombreux collèges et universités, le département d'informatique (CS) ou un département associé offre en réalité la spécialisation. Certains départements d'informatique ne mentionnent même pas une spécialisation en linguistique informatique sur leur site Web, mais ils comptent en fait des étudiants de troisième cycle en informatique spécialisés en linguistique informatique ainsi que des membres du corps professoral effectuant des recherches dans ce domaine. Sur demande, les départements CS permettent généralement aux étudiants diplômés qualifiés de se concentrer sur le CL.

Les étudiants en linguistique informatique étudient des matières telles que la sémantique, la sémantique informatique, la syntaxe, les modèles en sciences cognitives, les systèmes de traitement du langage naturel et leurs applications, la morphologie, la phonétique linguistique et la phonologie.

Les étudiants peuvent également étudier la sociolinguistique, la psycholinguistique, la linguistique de corpus, l'apprentissage automatique, l'analyse de texte appliqué, des modèles de signification fondés, l'informatique à forte intensité de données pour l'analyse de texte et la recherche d'informations.

Au cours de leur voyage, les étudiants en informatique linguistique suivent généralement des cours de programmation informatique ainsi que des cours de mathématiques et de statistiques. Toutefois, certains cours généraux, tels que les méthodes de linguistique informatique, enseignent la programmation informatique à un niveau permettant aux étudiants d'acquérir les compétences nécessaires pour commencer à créer des applications informatiques permettant de traiter des tâches de linguistique informatique. Certains Ph.D. les programmes exigent que les étudiants maîtrisent les mathématiques discrètes ou la linguistique mathématique.

doctorat Les étudiants en CL du département d’informatique peuvent suivre des cours sur les systèmes d’exploitation, les langages de programmation, l’analyse des algorithmes, le traitement du langage naturel, les systèmes informatiques et formels, la science des structures de données, l’apprentissage automatique, l’intelligence artificielle et l’architecture.

Carrières en linguistique computationnelle

La linguistique informatique est la branche de la linguistique la plus viable sur le plan commercial; Aux États-Unis, des centaines d’entreprises travaillent sur la linguistique informatique. Les linguistes informaticiens travaillent pour des entreprises de haute technologie, créant et testant des modèles pour améliorer ou développer de nouveaux logiciels dans des domaines tels que la reconnaissance vocale, les vérificateurs de grammaire, le développement de dictionnaires, etc. Les linguistes informaticiens travaillent également dans les domaines de l'apprentissage linguistique informatisé et de l'intelligence artificielle. Ils travaillent également dans des groupes de recherche dans des universités et des laboratoires de recherche gouvernementaux.

Voir aussi: Que puis-je faire avec un diplôme en informatique?

Parmi les entreprises qui emploient des linguistes informatiques, citons:

  • Alelo
  • Pomme
  • Système expert
  • Facebook
  • Google
  • Intel
  • Lingsoft
  • Lionbridge
  • Microsoft
  • Côté nord
  • Nuancer
  • Oracle
  • SDL
  • Sensoriel
  • Laboratoire SRI STAR
  • Systran
  • Linguistique Vantage
  • VoiceWeb
  • Yahoo

Traitement du langage naturel

La linguistique informatique et les communautés de langage naturel se chevauchent. Les méthodologies de la linguistique informatique et du traitement du langage naturel (PNL) sont souvent liées. La linguistique informatique et le traitement du langage naturel utilisent une formation formelle en linguistique, informatique et apprentissage automatique.

La PNL permet aux ordinateurs de comprendre, d'analyser et de déduire le sens du langage humain de manière intelligente et utile. Les professionnels en PNL organisent et structurent les connaissances pour effectuer des tâches telles que la traduction, l'extraction de relations, la synthèse automatique, l'analyse de sentiments, le regroupement et la catégorisation de textes, la reconnaissance d'entités nommées, la segmentation de textes et la reconnaissance vocale.

Les systèmes NPL, avec leur capacité à analyser le sens d'une langue, ont assumé des rôles tels que la correction de la grammaire, la traduction automatique entre les langues et la conversion de la parole en texte.

L'informatique cognitive utilise le traitement du langage naturel de différentes manières. Le traitement du langage naturel offre aux machines un moyen de communiquer avec des personnes selon des termes conventionnels, ce qui fait de la PNL un facteur important de l’informatique cognitive.

Data Scientist utilise le traitement du langage naturel pour l'analyse des journaux des modèles de sécurité, la gestion des risques et la conformité aux réglementations, ainsi que pour la prévision des prix et de la demande.

Les entreprises utilisent la PNL pour améliorer l'exactitude de la documentation, améliorer l'efficacité des processus de documentation et identifier les informations les plus pertinentes à partir de grandes bases de données.

Le traitement du langage naturel et l'analyse de texte sont des facteurs majeurs de la recherche et de ses nombreuses applications Internet. Les entreprises utilisent la PNL dans l'analyse des sentiments des médias sociaux.

Les meilleurs programmes d'études supérieures en linguistique computationnelle


Téléchargez ce badge

Téléchargez ce badge

Directives de classement des programmes d'études supérieures en linguistique computationnelle:
Nous avons sélectionné les programmes d'études supérieures en fonction de la qualité du programme, des types de cours fournis, des opportunités de recherche et de la force du corps professoral, notamment la recherche, les récompenses, la reconnaissance et la réputation. Nous avons également reçu des conseils de professeurs du domaine de la linguistique informatique.

1. Université de Stanford

(Stanford, Californie)Université de Stanford

L'université de Stanford propose l'un des programmes de linguistique informatique les plus anciens du pays. Le programme fournit un éventail de cours et de possibilités de recherche. Bien qu'ils ne fassent pas partie du programme de doctorat officiel, les étudiants ont la possibilité de travailler en recherche et développement au Centre d’étude de la langue et de l’information et dans des entreprises locales.

Le département de linguistique propose une maîtrise ès arts et un doctorat en linguistique.

Le département de linguistique et le département d'informatique hébergent une série de laboratoires de recherche et d'ateliers informels sur la linguistique informatique. L'Université de Stanford est à égalité au premier rang en informatique.

L'université a une vision large de la linguistique informatique. Les domaines théoriques incluent:

  • Modèles de communication, de conversation et de dialogue
  • Modèles d'analyse et d'apprentissage de la structure grammaticale
  • Modèles informatiques d'interaction sociale
  • Psycholinguistique computationnelle

Le travail appliqué à la technologie du langage humain couvre des domaines tels que:

  • Analyse et instruction de grammaire
  • Compréhension du langage naturel
  • Analyse des sentiments

  • Traduction automatique
  • Reconnaissance vocale et synthèse
  • Question répondant
  • Systèmes de dialogue

Le groupe de traitement du langage naturel de Stanford comprend des membres du département de linguistique et du département d’informatique. Il fait partie du laboratoire d'intelligence artificielle de Stanford. Le groupe de PNL de Stanford comprend des professeurs, des post-doctorants, des programmeurs et des étudiants qui travaillent ensemble sur des algorithmes permettant aux ordinateurs de traiter et de comprendre les langages humains. Le groupe de PNL de Stanford combine une modélisation linguistique approfondie et sophistiquée et une analyse de données avec un apprentissage automatique probabiliste et des approches d'apprentissage approfondies du traitement du langage naturel. Le groupe propose une boîte à outils de PNL intégrée largement utilisée, le Stanford CoreNLP. La série de colloques sur le traitement du langage naturel et de la parole favorise l’échange d’idées et de résultats entre chercheurs du traitement du langage soumis à l’Université de Stanford et dans toute la région de la Baie. L'Université de Stanford abrite également le Centre d'étude de la langue et de l'information.

Membres choisis du corps professoral:

Christopher Manning est professeur d'informatique et de linguistique. Ses recherches portent sur des ordinateurs capables de traiter, de comprendre et de générer intelligemment du matériel en langage humain. Il s'intéresse aux approches d'apprentissage automatique des problèmes linguistiques informatiques. Manning a coécrit des ouvrages de premier plan sur le traitement statistique du langage naturel et la récupération d’informations, notamment les bases du traitement statistique du langage naturel. Manning est membre de l’Association pour la linguistique informatique pour ses contributions importantes à la modélisation probabiliste de la syntaxe et de la sémantique du langage naturel.

Manning est également membre de l'Association of Computing Machinery (ACM) et de l'Association pour le progrès de l'intelligence artificielle (AAAI). Manning a été président de l’Association pour la linguistique informatique.

Dan Jurafsky, Professeur et titulaire de la chaire de linguistique et professeur d’informatique, étudie la linguistique informatique et son application aux sciences du comportement et des sciences sociales. Il a des intérêts de recherche dans l'extraction du sens du texte et de la parole.

Jurafsky a co-écrit le livre populaire intitulé Une introduction au traitement automatique du langage naturel, à la linguistique computationnelle et à la reconnaissance vocale. Jurafsky, professeur Fillmore de la Société de linguistique d'Amérique, a reçu une bourse MacArthur. Jurafsky est l'un des trois auteurs d'un Best Paper ACL (Association pour la linguistique informatique) et d'un Best Paper EMNLP (Méthodes empiriques pour le traitement automatique du langage).

Martin Kay Professeur de linguistique et, par courtoisie, d'informatique, il a été reconnu comme l'un des pionniers de la linguistique informatique et de la traduction automatique. Kay a été présidente de l'Association of Linguistics Computational et présidente du Comité international sur la linguistique computationnelle. Kay a reçu un prix d'excellence pour l'ensemble de ses réalisations de l'Association for Computational Linguistics.

2 L'université de Carnegie Mellon

(Pittsburgh, Pennsylvanie)L'université de Carnegie Mellon

L'université Carnegie Mellon compte l'un des groupes de chercheurs en PNL / CL les plus nombreux et les plus variés au monde, ainsi que des projets et des cours de recherche. La Carnegie Mellon University est à égalité au premier rang en informatique.

Language Technologies Institute participe à divers projets, notamment le traitement du langage naturel et la linguistique informatique. Ils travaillent dans des domaines de langage naturel tels que la traduction automatique, les systèmes de dialogue interactif, la synthèse, la récupération d'informations, l'apprentissage de la parole et de la machine. L'institut est également impliqué dans les questions théoriques sous-tendant la structure du langage qui permet un traitement informatique.

L'école fournit une maîtrise en technologies langagières et un doctorat. en langues et en informatique.

Membres choisis du corps professoral:

Eduard Hovy, Professeur associé de recherche à l'Institut des technologies langagières, s'intéresse particulièrement au traitement du langage naturel / à la linguistique informatique / à la technologie du langage humain. Hovy est membre de l’Association de linguistique computationnelle pour ses contributions importantes à la génération, à la synthèse et aux ontologies en langage naturel. Hovy a également reçu un prix Best Paper, conférence ACL nord-américaine et un prix Best Paper, Conférence internationale IEEE sur le calcul sémantique.

Christopher Dyer Professeur adjoint à la School of Computer Science, ses travaux de recherche se situent à l'intersection de l'apprentissage automatique, du traitement du langage naturel et de la linguistique.

3 Université Johns Hopkins

(Baltimore, Maryland)Université Johns Hopkins

Le département des sciences cognitives a entièrement intégré la linguistique au département. Le département dispense une formation aux cycles supérieurs dans des domaines essentiels tels que la syntaxe, la phonétique et la phonologie, la psycholinguistique, la sémantique et la pragmatique, le travail sur le terrain et l'acquisition.

L'Université Johns Hopkins héberge le laboratoire de linguistique informatique. La Whiting School of Engineering de l'Université Johns Hopkins abrite le Centre de traitement du langage et de la parole (CLSP). Le CLSP est l’un des groupes de recherche linguistique les plus connus au monde.

Les ateliers d'été du CLSP, également appelés ateliers d'été de Frederick Jelinek, ont accueilli d'éminents chercheurs en langues. De nombreux systèmes de traitement du langage à la pointe de la technologie ont incorporé les techniques des ateliers.

Le Centre d'excellence en technologies du langage humain se concentre sur la recherche dans tous les aspects des technologies de la parole et du langage. Le centre se concentre sur les technologies de pointe permettant d'analyser automatiquement un large éventail de données de texte, de parole et de documents en plusieurs langues.

Membres choisis du corps professoral:

David Yarowsky, Professeur au département informatique, groupe de traitement du langage et de la parole, a inventé l’algorithme de Yarowsky. Il a des intérêts de recherche dans les domaines de la PNL, des systèmes de langage parlé, de la recherche d'informations, de la traduction automatique, de très grandes bases de données de textes et de l'apprentissage automatique. Yarowsky a été membre du comité exécutif de l'Association for Computational Linguistics (ACL). Yarowsky est un membre de l'ACL pour ses contributions importantes à la désambiguïsation du sens des mots, à la communauté SIGDAT, ainsi que pour le développement de la méthode d'apprentissage par liste de décision.

Jason Eisner, professeur d’informatique, est affiliée au Centre de traitement du langage et de la parole, au département des sciences cognitives, au groupe d’apprentissage automatique et au Centre national d’excellence en technologies du langage humain. Eisner a rédigé plus de 100 articles (ainsi que des outils logiciels) dans plusieurs domaines de la linguistique informatique. Eisner a été président de SIGMORPHON, un groupe d’intérêts du LCA sur la morphologie et la phonologie informatiques.

4 Université Columbia

(New York, New York)Université Columbia

Le département d'informatique, le centre pour les systèmes d'apprentissage informatique et le département d'informatique biomédicale effectuent des recherches sur le traitement du langage naturel. L'université héberge également le laboratoire de traitement de texte en langage naturel et le groupe de traitement du langage parlé. Les chercheurs en traitement du langage naturel effectuent des recherches dans un large éventail de sujets. La Columbia University figure dans le top 20 des sciences informatiques.

L'Université Columbia possède des atouts dans des domaines tels que:

  • Morphologie
  • Dialogue, langue parlée
  • Traitement du discours, coreference du discours
  • Phonologie, prosodie
  • Sémantique lexicale, homonymie du sens des mots
  • Syntaxe et analyse
  • Genre, variation dialectique
  • Traduction automatique
  • Génération, synthèse, réponse à une question
  • PNL arabe
  • Évaluation des technologies de nip, des ressources et de l'utilisation du langage humain
  • Extraction d'informations, exploration de données
  • Création de ressources linguistiques, par exemple, corpus lexica
  • Langue et réseaux sociaux

Membres choisis de la faculté:

Michael Collins, professeur d’informatique Vikram S. Pandit, a des intérêts de recherche en PNL et en apprentissage automatique. Collins a été rédacteur en chef pour une revue parrainée par l'ACL, Transactions de l'Association for Computational Linguistics. Collins est un membre de l'ACL pour ses contributions importantes à l'analyse syntaxique du langage naturel et à la formation discriminante.

Julia Hirschberg, est le Percy K. et Vida L.W. Professeur d'Hudson en informatique et directeur du département d'informatique. Ses recherches portent sur la linguistique informatique / le langage naturel, la prosodie, le traitement, les systèmes de dialogue oral, la parole émotionnelle, la parole trompeuse, la génération de texte à scène, l'entraînement / l'alignement dans le dialogue, le changement de code et la synthèse de parole. Hirschberg a été rédacteur en chef et chef de la linguistique informatique et a siégé aux conseils de direction de la linguistique informatique et au conseil de direction de la NAACL. Elle est membre ACL pour ses contributions importantes à l'intonation, au discours, aux systèmes de synthèse vocale, ainsi qu'aux normes d'étiquetage des corpus de parole. Elle est également membre de l'Association pour l'avancement de l'intelligence artificielle (AAAI).

Kathleen McKeown, Directeur du Data Science Institute et professeur d’informatique Henry et Gertrude Rothschild, est un chercheur et chercheur de premier plan dans le domaine du traitement du langage naturel. Ses recherches portent sur le Big Data. Elle s'intéresse au résumé de texte, à la génération de langage naturel, aux réponses aux questions, aux bibliothèques numériques, aux explications multimédia et aux applications multilingues. McKeown est un membre de l'ACL pour ses contributions importantes à la génération de langage naturel et à la synthèse de plusieurs documents.

Elle est également membre AAAI et membre ACM. Elle a été présidente de l'Association de linguistique linguistique et membre du conseil exécutif de l'Association pour l'intelligence artificielle.

Rebecca Passonneau, Directeur, Centre for Computational Learning Systems, et chercheur principal, Centre for Computational Learning Systems, qui effectue des recherches sur le traitement du langage naturel. Son travail est décrit dans plus de 100 publications dans des revues et comptes rendus de conférences.

Owen Rambow, Chercheur au Centre for Computational Learning Systems, possède une expertise dans les domaines des modèles de syntaxe formels et computationnels et d’autres niveaux de représentation linguistique, ainsi que dans la modélisation de la façon dont les gens utilisent le langage pour atteindre des objectifs de communication. Rambow s'intéresse aux applications théoriques et pratiques.

5 Université de Pennsylvanie

(Philadelphie, Pennsylvanie)Université de Pennsylvanie

Le Département de linguistique, connu pour ses recherches interdisciplinaires, couvre de nombreux sous-domaines linguistiques. Le département intègre le travail de terrain, la recherche de corpus, la théorie et les sciences cognitives et informatiques.

Le groupe de diplômés en linguistique, une équipe interdisciplinaire, est composé de membres du corps professoral du département de linguistique et des départements connexes. Le programme d'études supérieures comprend des programmes de haute qualité dans les disciplines principales de la syntaxe et de la phonologie et dans des domaines tels que le discours, la sémantique, la sociolinguistique, la phonétique, la linguistique historique et d'autres domaines des sciences cognitives.

Bien que les intérêts des professeurs et des étudiants couvrent pratiquement tout le domaine de la linguistique, le groupe de diplômés fonctionne comme une unité. Les membres du corps professoral travaillent ensemble sur des projets communs d’intérêts communs; les étudiants ont la possibilité d'effectuer leurs propres recherches dans le cadre de ces projets.

Le Département de linguistique et le Département d’informatique et des sciences de l’information participent à divers aspects de la linguistique informatique. L’Université de Pennsylvanie figure dans le top 20 des sciences informatiques.

L’Université de Pennsylvanie tire parti de sa proximité avec le Linguistic Data Consortium, un consortium ouvert composé d’universités, de bibliothèques, de sociétés et de laboratoires de recherche gouvernementaux. Les membres du corps professoral et les étudiants travaillent ensemble sur des sujets de recherche actuels à l'Institut de recherche en sciences cognitives, qui favorise le développement de la science de l'esprit humain grâce à l'interaction de chercheurs issus des disciplines de la linguistique, de la logique mathématique, de la psychologie, de la philosophie, des neurosciences et de l'informatique. science.

Membres choisis de la faculté:

Aravind JoshiHenry Salvatori, professeur émérite d’informatique et de sciences cognitives au département d’informatique et de sciences de l’information, concentre ses recherches sur des problèmes qui chevauchent l’informatique et la linguistique. Joshi fait partie de la faculté émérite. Une grande partie de ses recherches relèvent de la linguistique formelle, du traitement du langage naturel, de l'intelligence artificielle ou des sciences cognitives.

Joshi a inventé la grammaire adjacente aux arbres (TAG). Joshi a reçu de nombreux honneurs, notamment un prix d'excellence, l'Association pour la linguistique informatique (ACL). Joshi est un membre élu de l'Association for Computing Machinery. Joshi est une ancienne présidente de l'Association pour la linguistique informatique et une boursière ACL pour ses contributions importantes aux mathématiques du langage naturel et au développement du TAG.

Mitchell Marcus est professeur d’intelligence artificielle au département d’informatique et de sciences de l’information de l’ARC et professeur de linguistique. Marcus est un ancien président de l'Association of Linguistics Computing (ACL). Marcus est membre de l'ACL pour ses contributions importantes à l'analyse syntaxique et à The Penn Treebank. Marcus est également membre de l'AAAI (Association américaine de l'intelligence artificielle). Ses recherches portent sur le traitement statistique du langage naturel, la communication homme-robot ainsi que sur des modèles plausibles sur le plan cognitif pour l’acquisition automatique de la structure linguistique. Marcus a créé le premier analyseur analysable par calcul qui reflète les conclusions de la théorie syntaxique. Marcus a également contribué à la création du premier corpus analysé à la main, l'anglais Penn Treebank, qui avait un impact significatif sur le domaine de la linguistique informatique.

Mark Liberman, professeur émérite de linguistique Christopher H. Browne et professeur au département d’informatique et des sciences de l’information, est directeur du Consortium de données linguistiques. Liberman est membre de la Linguistic Society of America et a siégé au comité exécutif de la Linguistics Society of America.

Chris Callison-Burch, Professeur adjoint au département d'informatique et de sciences de l'information, est impliquée dans le traitement du langage naturel, la traduction automatique, la linguistique informatique, le crowdsourcing et la sémantique informatique. Il a présidé le chapitre nord-américain de l'Association for Computational Linguistics.

Ani Nenkova, est professeure agrégée d’informatique et de sciences de l’information. Ses principaux domaines de recherche sont la linguistique informatique et l’intelligence artificielle, l’accent étant mis sur la création de méthodes informatiques d’analyse de la qualité et du style des textes, du discours, de la reconnaissance des effets et de la synthèse. Nenkova a coécrit le prix du meilleur article à EMNLP-CoNLL. Elle est souvent présidente de comité régional / membre principal du comité de programme pour ACL, NAACL et AAAI.

6 L'Université de Cornell

(Ithaca, New York)L'Université de Cornell

Le laboratoire de linguistique informatique, un laboratoire de recherche et d'enseignement du département de linguistique et de la faculté d'informatique et d'information, fait partie du groupe de traitement du langage naturel, qui comprend des professeurs et des étudiants en informatique, en informatique et en psychologie. Les méthodologies utilisées dans le laboratoire se concentrent sur l'analyse statistique d'échantillons de données volumineux, notamment le développement grammatical, l'estimation de paramètres ainsi que l'acquisition d'informations lexicales à partir de corpus. L’Université Cornel figure dans le top 10 des sciences informatiques.

Le Département de linguistique propose un doctorat en linguistique.

Membres choisis du corps professoral:

Claire Cardie Professeur au département d'informatique et au département d'informatique, il s'intéresse particulièrement au traitement du langage naturel. Son objectif est de créer des algorithmes et des systèmes qui améliorent considérablement la capacité d'une personne à trouver, à assimiler et à extraire des informations à partir de texte en ligne. Elle a siégé au conseil d'administration du comité exécutif de l'Association for Computational Linguistics (ACL). Elle a également été membre du comité de rédaction du Journal of Artificial Research. Elle est membre ACL pour ses contributions fondamentales à la résolution de référence, à l'extraction d'informations et d'opinions, ainsi qu'à des méthodes d'apprentissage automatique du traitement du langage naturel.

John Hale, Professeur agrégé au département de linguistique, concentre ses recherches sur la linguistique informatique. Hale a intérêt à expliquer les capacités uniques de l'esprit en matière d'utilisation du langage, en termes d'algorithmes spécifiques, d'architectures informatiques et de structures de données.

Mats Rooth, Professeur, directeur du laboratoire de linguistique informatique, effectue des recherches en linguistique informatique et en sémantique des langues naturelles. Il a travaillé dans les domaines des modèles symboliques / probabilistes de la syntaxe et du lexique, de l'intonation contrastive et des phénomènes connexes, notamment les ellipses et les présuppositions. Il a également travaillé sur des modèles à l'état fini de la phonologie et de la phonétique.

Lilian Lee, Professeur Département d’informatique Département des sciences de l’information, s'intéresse aux liens entre le traitement du langage naturel et l’interaction sociale. Lee est une membre AAAI, elle a co-écrit un Best Paper Award HLT-NAACL. Elle a reçu le mérite d'avoir créé une analyse de sentiment. On la trouve fréquemment dans la presse spécialisée. Lee a exercé les fonctions de secrétaire, chapitre nord-américain de l’Association pour la linguistique computationnelle et président du comité de nomination de la NAACL. Elle a également été co-rédactrice en chef du journal Transactions of the ACL (TACL).

Yoav Artzi, Professeur adjoint au département d’informatique et à Cornell Tech de l’Université Cornell, s'intéresse à la recherche au croisement du traitement du langage naturel, de l’apprentissage automatique et de la sémantique formelle. Artzi s'intéresse particulièrement à la compréhension du langage naturel situé. Il a reçu un prix du meilleur article décerné par EMNLP (Méthodes empiriques sur le traitement du langage naturel).

7. Université de Washington

(Seattle, Washington)Université de Washington

Les principaux intérêts du département de linguistique comprennent la théorie grammaticale (syntaxe, phonologie et sémantique). Les membres du corps professoral se spécialisent en linguistique informatique, en phonétique, en sociolinguistique et en théorie de l'acquisition d'une langue seconde. Le département s'intéresse à la création d'outils de calcul pour la documentation de langages sous-décrits, l'ingénierie grammaticale et le traitement du langage naturel en général. L’Université de Washington fait partie du top 10 des sciences informatiques.

Le Département de linguistique a été élu membre du conseil d’administration du chapitre nord-américain de l’Association pour la linguistique computationnelle. Le Département de linguistique a également organisé une série de colloques en linguistique informatique avec Microsoft.

L'Université de Washington propose un Master en linguistique informatique. Le programme combine la science de la linguistique avec l'ingénierie du traitement du langage naturel. Le programme a offert des stages à certaines des plus grandes entreprises mondiales telles que Microsoft, Google, SIL, Amazon, PARC, VoiceBox Technologies, Adapx, Nuance Communications et InQuira. Le programme a des professeurs et des instructeurs reconnus comme des leaders dans le domaine. Des instructeurs invités, généralement des professionnels de l’industrie, donnent certains cours.

Le Département de linguistique fournit un doctorat. en linguistique avec une piste linguistique computationnelle.

Membres choisis du corps professoral:

Emily Bender, professeur au département de linguistique et professeur auxiliaire au département d'informatique et d'ingénierie, s'intéresse à l'ingénierie grammaticale multilingue, à l'étude de la variation intra et inter-linguistique et au traitement linguistique approfondi. Elle a siégé au conseil d'administration de la section nord-américaine de l'Association for Computational Linguistics (ACL). Elle a également été déléguée auprès de l'ACL de la Linguistic Society of America.

Fei Xia, professeur agrégé au département de linguistique, s'intéresse au développement des banques d'arbres, à la bio-PNL ainsi qu'à la création de ressources et de systèmes NPL pour les langues pauvres en ressources. Elle a siégé au conseil d'administration de la section nord-américaine de l'Association pour la linguistique computationnelle et est membre du Comité international sur la linguistique computationnelle (ICCL).

Noah Smith professeur agrégé d'informatique et d'ingénierie et auxiliaire en linguistique, a été reconnu comme un chercheur de premier plan dans le traitement du langage naturel. Il a reçu le prix du meilleur article de l'Association of Linguistics Computing (ACL) pour son travail d'analyse syntaxique.

8 Université de Californie du Sud

(Los Angeles, Californie)Université de Californie du Sud

L'Université de Californie du Sud possède l'une des plus grandes communautés de linguistique informatique et de traitement du langage naturel des États-Unis. Les domaines de recherche comprennent le dialogue, l'extraction d'informations, la traduction automatique, le traitement de la parole et la compréhension.

Le groupe de langage naturel de l'USC Information Science Institute mène des recherches sur le traitement du langage naturel et la linguistique informatique. Le groupe est impliqué dans des projets liés à la traduction automatique statistique, aux ontologies, à la synthèse, à la réponse aux questions, à la génération de langage naturel et à la recherche d'informations.

La linguistique informatique à l'USC a des groupes de recherche comprenant le laboratoire d'analyse et d'interprétation du signal, le groupe de langage naturel, le groupe de dialogue de langage naturel et le groupe narratif.

USC figure dans le top 20 des sciences informatiques.

Membres choisis du corps professoral:

Kevin Knight, Professeur au département d’informatique, directeur des technologies du langage naturel et associé de l’Institut des sciences de l’information, s'intéresse à la recherche en intelligence artificielle, traitement du langage naturel, traduction automatique, apprentissage automatique, théorie des automates et déchiffrement. Knight a été président et membre du conseil exécutif de l'Association pour la linguistique informatique (ACL) et membre du conseil de l'Association pour la promotion de l'intelligence artificielle (AAAI).

Knight est un membre de l'ACL pour ses contributions importantes à la traduction automatique statistique, à des automates pour le traitement du langage naturel et au déchiffrement de manuscrits historiques. Knight est également membre de l'AAAI.

Daniel Marcu est directeur des initiatives stratégiques à l’Information Science Institute de l’Université de Californie du Sud et professeur de recherche au Département des sciences informatiques. Marcu a des intérêts de recherche dans le traitement du langage naturel à grande échelle, y compris le traitement du discours, l'éducation, la génération de langage, l'apprentissage automatique, la traduction automatique, la sémantique et la synthèse de texte. Marcu est un membre de l'ACL pour ses contributions importantes à l'analyse syntaxique du discours, à la synthèse et à la traduction automatique, ainsi que pour le lancement de l'industrie de la traduction automatique statistique.

Jerry Hobbs, Scientifique en chef, Professeur de recherche ISI en langage naturel au Département d’informatique, mène des recherches dans les domaines de la CL, de l’analyse du discours et de l’intelligence artificielle. Hobbs a été président de l'Association pour la linguistique informatique et il est membre de l'Association américaine pour l'intelligence artificielle. Hobbs received the Association for Computational Linguistics Lifetime Achievement Award.

9 University of Illinois Urbana Champaign

(Champaign, IL)University of Illinois Urbana Champaign, Urbana, IL

The Linguistics Department is one of the oldest and largest department of linguistics in the United States. Faculty members are involved in all major areas of linguistic research including computational linguistics. The university belongs in the top five in computer science.

The university provides a Ph.D. in Linguistics with a Computational Linguistics specialization.

Selected faculty members:

Dan Roth Professor in the Department of Computer Science and The Beckman Institute also has a position in the linguistics department. Roth focuses his research on the computational foundations of intelligent behavior. His work centers on the study of machine learning and inference methods to facilitate natural language understanding. Roth is a Fellow of the Association of Computational Linguistics (ACL) for significant contributions to machine learning and inference in natural language processing. Roth is also a Fellow of the Association of Computing Machinery (ACM), the Association for the Advancement of Artificial Intelligence (AAAI), and the American Association for the Advancement of Science (AAAS). Ross has served on the editorial board of several of the major journals in his research areas and serves as a senior program committee member and area chair in major conferences in his research areas.

Richard Sproat, Adjunct Professor in the Linguistics Department is an ACL Fellow for significant contributions to computational morphology, text-to-speech synthesis, text normalization, Chinese language processing as well as computational approaches to writing systems. Sproat was one of the designers of the Bell Labs Multilingual Text-to-Speech System. He authored the book Morphology and Computation and authored A Computational Theory of Writing Systems (Studies in Natural Language Processing).

10. University of California, Berkeley

(Berkeley, California)University of California Berkeley

The Berkeley Natural Language Processing Group, part of the UC Berkeley Computer Science division, combines computer science, statistics and linguistics to create systems which cope with the richness and subtlety of the human language. The group works in the areas of linguistic analysis, machine translation, computational linguistics, grounded semantics and unsupervised learning. University of California, Berkeley is tied for #1 for computer science.

The university provides a Ph.D. Linguistics program.

Selected faculty members:

Daniel Klein Professor in the Computer Science Division has research interests in artificial intelligence, natural language processing, computational linguistics, and machine learning. He researches the automatic organization of natural language information. Klein coauthored a Best Paper Award, Association of Computational Linguistics (ACL) 2009, coauthored a Best Paper Award, ACL 2003, coauthored a Best Paper Award, North American Chapter of the Association for Computational Linguistics (NAACL), and coauthored a Distinguished Paper, Empirical Methods on Natural Language Processing (EMNLP).

David Bamman Assistant Professor, School of Information, is involved with applying natural language processing and machine learning to empirical questions in the humanities and social sciences.

11 Massachusetts Institute of Technology

(Cambridge, Massachusetts)Massachusetts Institute of Technology MIT

MIT graduates have taken positions in many of the leading linguistics departments in the world. The MIT Linguistics Program has a central focus on graduate student research. The MIT Linguistics program interfaces with speech science and technology, computer science and artificial intelligence. MIT is tied for #1 for computer science.

MIT provides a linguistics Ph.D program.

Selected faculty members:

Regina Barzilay, Professor EECS, Microsoft Faculty Fellow and member of the MIT Computer Science & Artificial Intelligence Lab, has interest in natural language processing. She has served as a member of the Executive Board, the North American Chapter of the Association of Computational Linguistics.

Robert Berwick is Professor of Computational Linguistics and Computer Science and Engineering, jointly with Brain and Cognitive Sciences. Berwick and his group investigate computation and cognition, including, language processing, computational models of language processing, and language change within the context of machine learning, modern grammatical theory as well as mathematical models of dynamical systems.

12 University of Colorado Boulder

(Boulder, Colorado)University of Colorado Boulder

The university's Center for Computational Language and Education Research is involved in advancing human language technology and applying it to personalized learning for broad and diverse populations with varying language backgrounds and cognitive profiles.

The Department of Linguistics provides a Master of Arts in Linguistics and a Ph.D. in Linguistics. Graduate students can specialize in computational linguistics.

Selected Faculty members:

James Martin Professor and Chair in the Department of Computer Science and Co-Director of the Center for Computational Language and Education Research. He has research interests in how languages convey meaning to humans and computers, including how humans and computers process metaphors and other types of non-literal language. Martin is coauthor of Speech and Language Processing An Introduction to Natural Language Processing, Computational Linguistics, and Speech Recognition a leading textbook on human language technology.

Martha Palmer, Professor in the Linguistics Department and the Computer Science Department and Supervisor of the Human Language Technology Program in the Department of Linguistics, has been involved in Natural Language Processing and Knowledge Representation research for more than 20 years. She is an ACL Fellow for significant contributions to computational semantics and the development of semantic corpora. She has served as President of the Association for Computational Linguistics and Chair of SIGLEX.

13 University of Maryland

(College Park, Maryland)University of Maryland

Researchers at the University of Maryland have particular interests in using models to investigate problems in psycholinguistics, phonetics and phonology and language acquisition. Members of the Department of Linguistics work with members of the Computational Linguistics and Information Processing Laboratory to make advancements in areas including automatic summarization, machine translation, question answering, information retrieval and computational social science. University of Maryland belongs in the top 20 in computer science.

The University of Maryland has one of the largest and most integrated language science research communities in the United States.
The University of Maryland offers a Ph.D. in Linguistics.

Selected Faculty members:

Philip Resnik, a Professor in the Department of Linguistics has a joint appointment at the University of Maryland Institute for Advanced Computer Studies. Resnik is also an Affiliate Professor in the Department of Computer Science.

Resnick performs research in computational linguistics with interests in the application of natural language processing techniques to practical problems including machine translation and sentiment analysis as well as in the modeling of human linguistic processes. The Economist, New Scientist, Newsweek, and National Public Radio have highlighted Resnick's work.

Naomi Feldman, an assistant professor in the Department of Linguistics and the Institute for Advanced Computer Studies, specializes in computational psycholinguistics, language acquisition and phonology.

14 Université du Texas à Austin

(Austin, Texas)Université du Texas à Austin

The computer science and linguistics departments perform a variety of research in computational linguistics. The University of Texas at Austin belongs in the top 10 in computer science. The university hosts the UT Austin Computational Linguistics Lab.

Students interested in computational linguistics can obtain their graduate degree from the Linguistics department or the Computer Science department.

Selected faculty members:

Ray Mooney, is a Professor in the Department of Computer Science and Director of the UT Artificial Intelligence Laboratory where he leads the Machine Learning Research Group. Mooney has a focus on natural language processing and computational linguistics. Mooney served as President of the International Machine Learning Society. Mooney is a Fellow of the Association for Computational Linguistics for significant contributions to machine learning for semantic parsing, language generation as well as and multimodal integration. Mooney is also a Fellow of the Association for Computing Machinery.

Katrin Erk, an Associate Professor in the Linguistics Department, has research interests in computational linguistics with a focus on semantics. She is interested in graded, flexible representations of word meaning which do not require a dictionary. She served on the Executive Board of the North American Chapter of the Association for Computational Linguistics. She has served as the Secretary of SIGSEM, a special interest group of the Association for Computational Linguistics and as a member of the executive board of SIGLEX, the Special Interest Group on the Lexicon of the Association for Computational Linguistics.

Jason Baldgridge, an Associate Professor in the Department of Linguistics, teaches and researches on theoretical and applied aspects of computational linguistics. His core research interests include formal and computational syntax, machine learning for natural language processing, and geotemporal grounding of natural language. He has served on the Editorial Board of Computational Linguistics, Computing Science and Engineering and Linguistic Issues in Language Technology.

15 Ohio State University

(Columbus, Ohio)Ohio State University

Ohio State University hosts the Computational Linguistics and Language Technology facility. Students interested in Computational Linguistics and Language Technology can make either Linguistics or Computer Science their home department. Students have opportunities to work on research projects with faculty members from other departments through independent study projects, classes or through combining faculty members from several departments for the thesis committee.

The Department of Linguistics hosts the Computational Cognitive Modeling Lab.

The computational linguistics group works on subjects including natural language generation , computational psycholinguistics, spoken dialogue systems, incremental parsing and interpretation, lexical and phonetic acquisition, discourse structure, computational pragmatics, and speech synthesis.

Selected faculty members:

Michael White, Associate Professor in Department of Linguistics has research interests in natural language generation, paraphrasing and spoken language dialogue systems, grammar induction, monolingual word alignment and answer matching in dialogue. White served on the North American Chapter of the Association for Computational Linguistics (NAACL) Executive Board.

Marie-Catherine de Marneffe, an Assistant Professor in the Department of Linguistics, has research interests are in CL and language acquisition. Her research focuses on developing computational linguistics methods which show what language conveys beyond the literal meaning of words. She is a member of the Computational Linguistics and Language Technology lab. She has served as a NAACL Board Member.

16 Université de Rochester

(Rochester, New York)Université de Rochester

The Center for Language Sciences, an interdisciplinary center, supports research and training in natural language. The faculty members have combined expertise in formal, behavioral, computational and imaging approaches to understanding the structure, processing, production, and acquisition of natural language. Faculty members, postdoctoral fellows, and graduate students focus on various aspects of natural language structure and processing, and computational algorithms to describe these structures and to implement these processing mechanisms. The Center for Language Sciences includes research in computational linguistics areas such as dialogue systems, data mining and automatic translation.

The Department of Linguistics jointly with the Department of Computer Sciences offers a Master of Science in Computational Linguistics. The Department of Linguistics is also involved in an interdepartmental Ph.D program which includes the Center for Language Sciences. Students can pursue a Ph.D. with a main focus in linguistics and a secondary focus in a related field such as computer sciences, brain and cognitive sciences. Linguistics graduate programs are part of the interdisciplinary community of the Center for Language Sciences.

Selected faculty members:

James Allen, Professor of Computer Science, is a leading researcher in the field of discourse and dialog. Allan has received recognition for his contributions to temporal logic, especially Allen's Interval Algebra. His research involves defining computational models of intelligent collaborative and conversational agents which can effectively interact with humans in a broad range of problem solving and analysis tasks. Allen is involved in the TRIPS project to create generic technology for dialogue systems. Allen is a Fellow of the American Association for Artificial Intelligence and served as editor-in-chief of the journal Computational Linguistics. Allen is the author of the book Natural Language Understanding.

Lenhart Schubert, Professor of Computer Science, research interests center on language, knowledge representation, inference and planning. Schubert has received recognition in the field of computational semantics. Schubert is an AAAI Fellow.

Dan Gildea, Associate Professor of Computer Science has research interests in statistical approaches to natural language processing, language understanding, and machine translation. Gildea has served as Chair of Nominating Committee, North American Chapter of the Association for Computational Linguistics (NAACL). He also served on the Executive Board of the NAACL.

17 Université du Michigan

(Ann Arbor, Michigan)University of Michigan Ann Arbor

The University's Computational Linguistics And Information Retrieval group focuses on text analysis, information retrieval, natural language processing, and network analysis. The Linguistics department has a strong connection with the Computer Science Department.

University of Michigan belongs in the top 20 in computer science.

The Linguistics department provides a Ph.D. in Linguistics.

Selected faculty member:

Dragomir Radev, Professor of Information, Electrical Engineering and Computer Science, and Linguistics, leads the Computational Linguistics And Information Retrieval group. Radev has served on the HLT-NAACL advisory committee and as the treasurer of the NAACL. He has been involved in computational linguistics in information systems, especially summarization and question answering. He has produced papers in the areas of information retrieval, graph models of the Web, text summarization, machine translation, question answering, text generation, and information extraction. Radev is a Fellow of the Association for Computing Machinery. Radev is an ACM Distinguished member.

18 University of Chicago

(Chicago, Illinois)University of Chicago

The Department of Linguistics encourages interdisciplinary, interdepartmental study. The Karen Landahl Center for Linguistics Research hosts the Chicago Language Modeling Lab, and the Language Processing Lab.

The Linguistics department provides a Ph.D. in Linguistics.

Selected faculty members:

John Lafferty, Lois Block Professor Department of Statistics, Department of Computer Science, and the College at the University of Chicago, has an interest in advancing applications in text and natural language processing, information retrieval, and other areas of language technologies. His research areas include statistical machine learning, text and natural language processing, information retrieval, information theory and computational group theory. Lafferty is known for proposing the Conditional Random Fields with Andrew McCallum and Fernando Pereira.

John Goldsmith, is the Edward Carson Waller Distinguished Service Professor in the Departments of Linguistics and Computer Science. Goldsmith is involved in CL, phonological theory and in other areas. He has research interests in developing machine learning models for the inference of linguistics structure from raw textual data. Goldsmith oversees the Linguistica Project. The main interest of the project is unsupervised learning of natural language with a main focus on morphology, but the members of the project are involved in other areas.

19 City University of New York

(New York, New York)CUNY School of Professional Studies, New York, NY

The Linguistics Program at the Graduate Center CUNY offers a Ph.D. degree and a Master degree. CUNY hosts several research laboratories for studying computational linguistics. Faculty members and students preform research in several areas of natural language processing such as machine translation, information extraction, text analysis and evaluation, natural language generation, psychocomputational modeling of language understanding, and speech recognition and analysis. CUNY has more than 20 campuses throughout New York City. Faculty members perform NLP research at some of the campuses including the Graduate Center, Hunter College and Queens College.

Selected faculty member:

Martin Chodorow has an affiliation with Hunter College. His research in computational linguistics focuses on developing automated systems used for evaluating writing. In particular Chodorow is interested in methods for detecting grammar and word usage errors which are common in the writing of non-native English speakers as well as problems of text coherence which are common in native and non-native writing.

20 University of Pittsburgh

(Pittsburgh, Pennsylvania)University of Pittsburgh

Students can obtain a graduate degree in Computer Science with a specialization in Computational Linguistics from the Computer Science Department.

Selected faculty members:

Jan Wiebe, Professor, Department of Computer Science, Co-Director, Intelligent Systems Program, has research interests in natural language processing and artificial intelligence. She has performed research with colleagues and students in discourse processing, pragmatics, and word-sense disambiguation. She is an ACL Fellow for seminal contributions to Subjectivity and Sentiment analysis, Lexical Semantics and Discourse Processing.

Rebecca Hwa, Associate Professor, Department of Computer Science has research interest in natural language processing, machine learning, artificial intelligence as well as human computer interaction. She has served as a Chair of the NAACL.

0452

You may also like

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Non classé