"Avoir" en italien (avere)

Avoir faim en italien est très différent d’avoir faim en anglais.

Ce n'est pas seulement que les Italiens sont plus passionnés par leur nourriture. Ce n’est pas seulement que le fait d’avoir faim est un événement catastrophique auquel il faut immédiatement remédier quattro formaggi Pizza.

La différence est qu’en italien, au lieu de étant faim, toi avoir faim.

Alors, voici une bonne occasion d'apprendre le verbe auxiliaire très utile, avere – "Avoir".

je avoir la faim (j'ai faim)

Vous avez faim (vous avez faim)

Elle a faim (elle a faim)

Il a faim (il a faim)

Nous avons faim (nous avons faim)

Vous avez tous faim (vous avez tous faim)

Ils ont faim (ils ont faim)

En italien, vous pouvez réellement laisser le pronom personnel devant vous, à moins que vous ne le vouliez vraiment pour plus de clarté ou d’accentuation. Le verbe contient suffisamment d'informations pour que les Italiens sachent de qui vous parlez.

Il existe de nombreux autres cas où les italophones "ont" au lieu de "être". Par exemple, vous pouvez également avoir soif, somnolence, chaleur et froideur.

Comment apprendre une nouvelle langue rapidement ?

Imaginez que vous atterrissiez à Madrid, prêt à commencer votre semestre d’études à l’étranger et à discuter avec d’authentiques Espagnols. Pensez à quoi peuvent ressembler ces conversations. Il y a fort à parier que vous ne vous lancerez pas d’entrée de jeu dans un échange constructif intense sur l’art ou bien la politique, n’est-ce pas ? Pour bien démarrer vos premières journées et semaines à l’étranger, pensez aux rang dans lesquelles vous allez être susceptibles de vous trouver. Par exemple : nous-mêmes me suis perdu (thèmes : se déplacer dans la ville, les expédition publics, les plateformes web touristiques de la ville). Je veux manger (thèmes : commander un repas, se remettre en or supermarché). J’aimerais écrire rencontres amicales (thèmes : poser des énigme personnelles, converser de la et des amis). Après avoir identifié vos terre lexicaux, vous saurez où concentrer vos énergies. Cela facilitera considérablement votre expérience !

Dans son article Lauriane, partage les démarches plus importantes pour établir un plan d’étude, une étape indispensable pour évoluer en tant que sûr de rester motivé tout longuement de son apprentissage. Grâce au plan d’étude, vous disposerez d’un planning aisée et progressif pour bien démarrer. Choisir ses ressources : la première étape pour établir votre plan consiste à dénicher ressources que vous préférez en les testant chacune pendant une ainsi qu’à de deux ans semaines. Mais attention à ne pas accumuler, en or extrême conserver 1 ainsi qu’à 2 ressources qui vous correspond le mieux. Préparer ses ressources : faites en sorte que vos ressources pour apprendre va pour ça toujours mises à notre disposition à animer de main pour vous assurer de ne pas trouver d’excuses pour apprendre. Définir un créneau : ne cherchez pas à apprendre pendant 4 h d’affilés autrefois entiers 15 jours, optez pour la régularité. Chaque jour définissez-vous un créneau horaire où vous consacrez 15 laps d’ailleurs à l’apprentissage de votre langue cible. Définir une durée : si de temps avez-vous pour étudier ? Il est important de s’accorder un laps de temps nécessaire pour être sûr d’atteindre votre objectif, à cet égard chronométrez-vous. Choisir un endroit : trouvez un endroit dans lequel vous allez être en or calme pour apprendre. Planifier un objectif : certainement, l’étape la plus importante, définir et planifier votre objectif extrême (quel étape de langue visez-vous), mais aussi votre objectif à court terme (fixez-le à une semaine, car cela vous poussera à agir) Planifier une échéance : fixez-vous une échéance légèrement plus courte que prévue (6 salaire par exemple) pour atteindre votre objectif final, cela vous motivera davantage.

Laisser un commentaire